La PrEP VIH

« Pré-Exposition Prophylaxie » ou PrEP est un traitement préventif contre le VIH à prendre avant des rapports sexuels, c’est une nouvelle stratégie de prévention uniquement contre le VIH. Il s’agit de proposer un médicament actif (Truvada®) contre ce virus, à une personne qui n’a pas le VIH !

Le traitement s’adresse à une personne qui n’utilise de préservatif lors de ses rapports sexuels et qui est à haut risque de contracter le VIH. En 2019, 1 654 personnes ont commencé un traitement PrEP en Belgique. Parmi ceux qui ont commencé la PrEP, 99 % étaient des hommes et 98 % des hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes ou HSH (Source Sciensano).

La PrEP ne protège pas des autres IST, il est important de se faire dépister régulièrement les autres IST. La protection contre le VIH n’est pas garantie à 100%, en particulier si la prise du traitement est incorrecte et irrégulière .

Il est indispensable d’avoir un suivi médical lorsqu’on prend de la PrEP. Le préservatif reste l’objet le plus efficace dans la prévention du VIH. Il est également la seule chose qui protège à la fois contre le VIH et les autres IST. De plus c’est un moyen contraceptif des plus performant !

Le Truvada® est le seul médicament aujourd’hui disponible pour ce traitement. C’est un traitement antirétroviral qui combine deux molécules anti-VIH : l’emtricitabine et le ténofovir disoproxil fumarate. Il est utilisé depuis une dizaine d’années avec efficacité sur des personnes vivant avec le VIH et avec une très bonne tolérance globale.

Plusieurs études importantes ont montré qu’il était efficace (à 86%) pour empêcher une contamination du VIH. Des recherches se poursuivent afin de trouver d’autres médicaments aussi efficaces que celui-ci à prendre avant des rapports sexuels.

Dans tous les cas, il faut consulter un médecin spécialiste de la PreP ! ( voir http://myprep.be/ )

C’est lui/elle qui, après vous avoir analysé et évalué le risque d’acquisition du VIH, peut de décider de vous prescrire ou non de la PrEP. Le traitement est remboursé si la personne est vraiment une personne à risque ou qui prend des risques avérés ( antécédents avec d’autres IST ). Il existe d’autres méthodes possibles …celles-ci doivent être élaborées avec le médecin qui vous prend en charge.

Le Truvada® n’est pas en vente libre dans les pharmacies, il coûte environ 400 € la boîte de 30 pilules (2021).

Le Principe : Lorsqu’on est sous PrEP, les antirétroviraux présents dans l’organisme empêchent le VIH d’infecter les cellules de l’organisme en bloquant sa réplication à un stade très précoce de pénétration dans la cellule cible. Ainsi, en cas d’exposition, ils réduisent le risque de contamination.

La PrEP ça marche bien que si on la prend bien ! Il faut prendre ce traitement quelques heures AVANT les rapports sexuels !

Pour commencer, il faut au moins avoir 4 comprimés de Truvada ! Voici le scénario : Si je prend maintenant 2 comprimés de Truvada© (en même temps !)
Dans plus de 2h … je peux avoir un rapport sexuel
Puis, demain je dois prendre 1 comprimé de Truvada© (24h après à plus ou moins 2h près !)
Puis le surlendemain, je dois prendre encore 1 comprimé de Truvada© (24h après à plus ou moins 2h près !)

Si vous avez encore des relations sexuelles …il faut continuer à prendre 1 comprimé de Truvada© chaque jour à la même heure plus à ou moins 2h près !!! Si vous arrêter les relations sexuelles … il faut continuer à prendre les 2 jours suivants 1 comprimé de Truvada© chaque jour à la même heure plus à ou moins 2h près !!!

Attention : prendre des comprimés seulement avant un rapport sexuel, ne protège pas contre le VIH… il faut en prendre encore 2 jours après !!!

Il n’est pas question de prendre une pilule lorsqu’on en a envie ! Il doit y avoir un suivi médical strict !

Le Truvada® est généralement très bien toléré. Mais comme la plupart des médicaments, il peut occasionner des effets secondaires indésirables. Il est possible d’éprouver de légères nausées, des diarrhées, des douleurs abdominales, des maux de têtes, dans les premières semaines de traitement.

Des effets secondaires plus sérieux, liés à des problèmes de reins et de densité minérale osseuse, sont rares. Certaines personnes peuvent avoir de légères augmentations de la créatinine (un indicateur de la santé du rein). Il y a lieu de faire une surveillance attentive pendant toute la durée du traitement par des contrôles sanguins, si vous constatez des soucis. Le Truvada® n’a pas d’interaction connue avec l’alcool ou les drogues récréatives, ni avec la plupart des antidépresseurs, les traitements contraceptifs et autres traitements hormonaux. Il n’y a pas non plus d’effets connus sur la libido et la performance sexuelle. Il est déconseillé d’utiliser, en particulier de façon prolongée, d’autres médicaments toxiques pour les reins comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Voltarène, Indocid…)

Encore des questions …. contactez nous au 0800 20 120