Vivre avec le VIH

Il y a 38 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde et 20 000 en Belgique. Dans les années 80 et 90, nous parlions souvent de SIDA et ce diagnostic était lié à une morte (presque) certaine. De nos jours, on peut vivre avec le VIH sans jamais atteindre le stade SIDA.

  • Est-ce qu’on peut vivre avec le VIH?

L’espérance de vie des personnes vivant avec le VIH (PvVIH) vivent en moyenne jusqu’à 73 ans chez les hommes et 76 chez les femmes. Ces moyennes sont très proches de la moyenne de la population générale: 78 ans.

A lire: Brochure de la Plateforme Prévention SIDA « vivre avec le VIH »

  • Comment peut-on reconnaître une personne séropositive ?

Il est absolument impossible de reconnaitre une personne vivant avec le VIH, seul un test médical clarifie l’état sérologique de la personne.

  • Est-il possible d’avoir des enfants une fois contaminé ?

Oui. Pour les personnes séropositives enceintes, les traitements permettent de réduire très efficacement les risques de transmission à l’enfant.

  • Etre en couple avec une personne séronégative pour le VIH?

On appelle etre un couple séro-discordant, toute PvVIH en couple avec une personne séronégative. Deux personnes vivant avec le VIH, en couple séro-concordant, doivent faire attention au risque de surinfection, elles peuvent être infectées par des sous-types de VIH différents.

Une personne vivant avec le VIH sous traitement peut avoir une charge virale indétectable, après confirmation par plusieurs bilans, on considère donc le VIH intransmissible. On utilise le principe du I = I ou Indétectable = Intransmissible. Avant de décider de ne plus utiliser de protection, il faut en discuter ensemble, demander conseil au médecin référent.e et se faire dépister pour les autres IST. Le couple discordant a aussi l’option d’utiliser la prophylaxie pré-exposition (PrEP), un traitement préventif afin d’éviter tout risque d’infection par le VIH.

  • Existe-t-il encore des discriminations à l’encontre des personnes séropositives?

Malgré l’amélioration des conditions de vie des PvVIH et les campagnes de sensibilisation, il subsiste encore des préjugés et idées reçues sur le VIH et SIDA qui contribuent à la sérophobie. Les PvVIH subissent encore des discriminations de nos jours.

Il existe cependant plusieurs lois protégeant les PvVIH: la loi anti-discrimination, la loi de protection de la vie privée et données personnelles, et la loi relative aux droits des patients. Dans le cadre du travail, la loi relative aux examens médicaux dans le cadre des relations de travail stipule que les tests de dépistage VIH ainsi que les examens génétiques prévisionnels sont explicitement interdits à l’embauche et dans les relations de travail.

A lire: Brochure de la Plateforme Prévention SIDA « Connaître et faire valoir ses droits« .